Le guide de votre bien-être à domicile

Algue alimentaire

La production et la consommation des algues alimentaires

algue alimentaire

© Laure Fons - Fotolia.com

Consommées depuis des millénaires dans certains pays, les algues représentent une ressource alimentaire de choix, qui commence tout juste à être exploitée à une plus grande échelle.
  1. La production d’algues alimentaires
  2. Algues d’eau de mer et algues d’eau douce

La production d’algues alimentaires

Actuellement, la Chine est le premier producteur mondial d’algues, suivie par les autres pays asiatiques (Corée, Philippines, Japon). L’Amérique Latine (Chili, Pérou) suit la tendance, ainsi que l’Europe (France, Grande-Bretagne, Espagne), dans une bien moindre mesure. En France, la production d’algues, concentrée en Bretagne, est d’environ 100 tonnes par an.

Environ 90% de la production mondiale sont des algues cultivées et 10% des algues sauvages récoltées.

75% de la production sont des algues consommées directement, en tant qu’algues-légumes, le reste étant destiné principalement à l’industrie agroalimentaire, qui utilise les substances gélifiantes extraites des algues pour la confection de nombreux desserts industriels et plats préparés.

Quels sont les pays consommateurs d’algues ?

Traditionnellement, les algues alimentaires sont associées aux cultures asiatiques. Depuis la nuit des temps, les Japonais font une grande consommation d’algues, indispensables à la préparation de nombreuses recettes culinaires traditionnelles : sushis, makis, accompagnement des sashimis (lamelles de poisson cru), soupes miso, bouillon dashi… En Chine également, les algues sont consommées depuis des siècles et réputées pour leurs bienfaits sur la santé et la longévité. De nos jours encore, les principaux pays consommateurs d’algues sont la Chine, le Japon et la Corée.

En Europe, sauf quelques exceptions (Irlande, Europe du Nord), il n’y a pas de traditions culinaires liées aux algues et tout, ou presque, reste à inventer. Encore faible, la consommation directe d’algues par les pays européens représente seulement 4% de la production mondiale, mais tout laisse à penser que ce pourcentage pourrait augmenter dans les années qui viennent.

Algues d’eau de mer et algues d’eau douce

Les différentes variétés d’algues directement consommées en tant que légumes (dulse, nori, wakamé, kombu…) sont des macro-algues marines, cultivées ou récoltées dans les océans. Cependant, les étendues d’eau douce abritent elles-aussi des algues offrant de grandes richesses nutritionnelles : très haute teneur en protéines et acides gras essentiels, en vitamines, minéraux et antioxydants. Parmi ces algues, la spiruline est la plus connue.

Micro-algue d’eau douce, la spiruline est très riche en protéines, en acide gras gamma-linoléique, en fer, cuivre, zinc, manganèse et en bêta-carotène (antioxydant). Comme sa taille (1/2 mm) la rend impropre à la consommation directe, la spiruline est utilisée pour fabriquer des compléments alimentaires. Il en est de même pour deux autres micro-algues d’eau douce : la chlorelle et l’algue du lac Klamath.